Willy Legatelois (co-référent Nouvelle Donne 41)

Bonjour Claude,

nous sommes désolé de n’avoir pu contribuer plus tôt à ce travail collectif auquel nous avions été conviés mais comme nous avons pris un peu de retard avec l’organisation interne de notre mouvement, tant au niveau national qu’au niveau local, et comme nous n’avions pas participé à la dernière réunion du collectif « Stop Tafta », nous n’avions pas réellement d’idée sur la manière dont cela devait se construire.

Néanmoins, et même si cela reste très symbolique, nous allons tout de même te proposer quelques réflexions personnelles qui, nous l’espérons, permettront peut-être de lancer quelques pistes. Comme nous avons beaucoup de retard, il se peut que nous ne fassions que répéter des choses qui auront pu être évoquées précédemment par nos camarades.

Tout d’abord, comme il s’agit d’un document en direction d’élus locaux, nous pensons que nous devons le plus possible illustrer nos propos avec des exemples concrets de ce qui pourrait changer dans région si le TAFTA était signé. Ce n’est pas toujours évident de trouver des exemples qui puissent être à la fois simples et représentatifs mais il vaut mieux partir du local et généraliser que le contraire.

Ensuite, comme nous sommes en période électorale avec les départementales, il serait intéressant de pouvoir relier le TAFTA au Conseil Départemental (et comme les élection régionales arriveront très rapidement, peut-être aussi au Conseil Régional). Cette campagne pour les départementales ne doit pas être un frein dans le combat contre le TAFTA mais, au contraire, un levier pour que les électeurs prennent conscience du danger (bien entendu, cela ne fonctionne que si nous commençons à diffuser le document avant le début de la campagne officielle).

Enfin, pour finir, même si, entre nous, le TAFTA semble avoir un certain coup dans l’aile (l’Allemagne rechigne, Syriza ne le votera pas, Podemos arrivera peut-être au pouvoir), le collectif « Stop TAFTA » est devenu une plate-forme de rencontre entre divers mouvements politiques, citoyens et associatifs qui nous permet, aujourd’hui, de voir plus loin. Le TAFTA représente un véritable projet de société néolibéral, qui permettrait aux sociétés transnationales (cf. Susan George) de prendre le pouvoir sur les citoyens. Pour le moment, le collectif s’est construit sur l’idée d’une opposition à ce projet mais il n’est pas saugrenu de penser que nous pourrions très rapidement nous en servir comme base pour nous rassembler autour d’un projet alternatif à l’avenir. D’ailleurs, pour ceux qui se posent toujours la question de savoir comment se démarquer du FN sur la question du TAFTA, communiquer sur cet argumentaire nous semble une bonne idée.

Depuis la seconde guerre mondiale (et le CNR), c’est, nous semble-t-il, une des premières fois qu’autant de mouvements différents réussissent à se rassembler, à discuter et à proposer des actions communes avec pour objectif de résister à une telle oppression (même si celle-ci reste relative au domaine économique). Le chômage ne cessant d’augmenter, la pauvreté s’accroissant sans cesse, l’environnement étant sans cesse bafoué et l’extrême-droite ne faisant que se renforcer (ou, du moins, réussissant à diffuser toujours plus ses idées), un tel espoir pourrait certainement être un argument de poids ?

Nous restons bien évidemment à ta disposition pour discuter des ces trois points. Nous espérons que nous aurons l’occasion d’en rediscuter lors d’une prochaine réunion.

Bien amicalement,

Willy Legatelois (co-référent Nouvelle Donne 41)

Laisser un commentaire

Contrastin Benayoun 2015 |
Augmentez nos Salaires ! |
Jacqueline Irles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour une Gauche Écologique ...
| Ideedeloi
| La gauche citoyenne